Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views :
Home / A LA UNE / A l’appel au dialogue, Idy répond par le serment du Président de l’Opposition

A l’appel au dialogue, Idy répond par le serment du Président de l’Opposition

/
/
40 Views
img

Ce n’est pas demain la veille du jour que l’opposition félicitera le Président Macky Sall pour sa victoire au scrutin du 24 février dernier.

Comme hier mercredi ne l’a été à l’occasion de la prise de parole de Idrissa Seck qui, parallèlement à celle de président rempilant, dont il a royalement ignoré l’appel au dialogue, s’est voulu un moment d’auto-élection du Président de l’opposition.

Aussi le leader de Rewmi a-t-il appelé à un front au pouvoir dont le premier acte aura été la dénonciation d’un hold-up électoral ou la confiscation du pouvoir dont il accuse tacitement Macky Sall. Sifflant ainsi le top-départ d’un contentieux électoral qui rythmera, à n’en point douter, l’activité politique.

Donc à l’appel au dialogue inclusif du Président Sall, l’Opposant Seck répond par une exigence de la « défense des acquis du peuple ».

Ce n’est donc pas surprenant que le président de Rewmi ne destine son laïus qu’au peuple dont il espère le suffrage futur et ses pairs de l’oppsition qu’il invite à le suivre dans un impératif d’indignation face aux intimidations et agressions de différentes natures de la part du régime Sall auquel il veut imposer la libération, sans condition, des siens et de Khalifa Ababacar Sall.

C’est dire que sans lui parler Idrissa Seck a indiqué à Macky Sall la configuration d’un face-à-face sans concession.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Linkedin
  • Pinterest

This div height required for enabling the sticky sidebar