Il n’y a pas de décision certaine sur le sexe oral en Islam. Cependant, il est contre la nature humaine intacte. Par conséquent, il est makruh (déconseillé).
La preuve des savants qui interdisent le sexe oral est la préoccupation de risque d’infection.
Mais puisqu’ il n’y a pas une preuve absolue comme un verset ou un hadith à ce sujet, le sexe oral est considéré comme makruh (déconseillé). Makruh n’est pas comme interdit, Haram est ce qui est interdit par un certain jugement (hukm).

Toutes les paroles, les actions, les comportements et les actes qui ne sont pas explicitement interdits par le Saint Coran et la Sunna sont halal et peuvent être effectués. Quand on interdit ce qui est réellement halal (ou l’inversement), nous nous mettons à la place de Dieu, ceci est l’un des plus grands péchés, nous traiterons ce sujet dans cette sensibilité.
Le sexe oral était un type connu à l’époque du Prophète, dans le sens de sucer les organes sexuels des conjoints, nous apprenons par les mots d’Abu Bakr (que Dieu l’agrée) qui a dit à Urwa ben Masud, le messager de Quraish, comme une invective bien connu parmi les Arabes, au cours des négociations de Hudaybiyya: “Oh homme, mérite d’aspirer le clitoris” (Tajrid 8/176)
Bien que ce type de sexe soit connu comme une technique de préliminaires, il n’y a pas de décision claire à ce sujet dans le Coran et la Sunna. Toutefois, les règles générales s’appliquent, sur cette base, le sexe oral doit être étudié en deux parties :

1. Le sexe oral qui est effectué au début des rapports sexuels sans bavure le sperme ou le liquide pré-séminal sur la langue ou les dents peut être approuvé parce qu’il ne provoquerait pas une dépression psychologique.
D’autre part, un conjoint qui est contre ou pas intéressé par le sexe oral pour des raisons culturelles ou psychologiques ne doit pas être obligé de le faire. Comme cette pratique peut causer le malheur sexuel ou même la dépression, ceci serait une injustice. Ce genre de zulm (injustice) est également interdit, c’est comme le sadisme.
Cette pratique peut causer des sentiments comme la haine ou le dégoût au le long terme et donc il peut causer le malheur sexuel. Ainsi, nous vous recommandons de rester à l’écart de ce type de pratique. Il y a des chercheurs connus qui recommandent de rester loin de ce type de sexe.

2. Le sexe oral qui utilise la bouche comme un organe sexuel et permet l’éjaculation dans la bouche est (Dieu sait le mieux) catégoriquement interdit.
Le Coran et la Sunna interdisent les rapports sexuels dans le passage de retour, alors il est évident qu’ils interdisent absolument les rapports sexuels avec l’utilisation de la bouche.
Dans ce cas, le sexe oral cause beaucoup de maladies, c’est pourquoi, il est interdit.

Pour résumer : Les relations sexuelles orales sont autorisées comme des types de baisers et de succion comme préliminaires, mais nous pouvons dire qu’une telle pratique après pénétration, y compris l’éjaculation dans la bouche est mal et interdit parce qu’il est (fah-Shaa et khabis), ce qui est interdit par le Coran.

(Sources : Ali Rıza Demircan, İslam’a Göre Cinsel Hayat, Beyan Yayınları, İstanbul, 2008, p: 186-187)

Leave a Reply

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des