Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views :
Home / Sport / Le Real remporte le derby de Madrid et dépasse l’Atlético

Le Real remporte le derby de Madrid et dépasse l’Atlético

/
/
185 Views
img

Les coéquipiers de Sergio Ramos, buteur sur penalty (3-1), dépassent leurs adversaires et prennent la deuxième place, à cinq points du Barça.

L’Atlético de Madrid traverse une mauvaise passe en Championnat. Battus (0-1) par le Real Betis en Championnat, les joueurs de Diego Simeone ont perdu samedi (1-3) le derby madrilène contre le Real Madrid. Le nouveau dauphin du Barça est dans une dynamique opposée. Il a enchaîné un cinquième succès de rang en Liga.

Le match : 1-3

L’Atlético de Madrid n’a pas laissé respirer le Real Madrid lors des dix premières minutes. Un bloc très haut, un pressing intense, les coéquipiers de Benzema étaient acculés. Ils ont plié mais pas rompu. Et ont contrôlé la suite de la rencontre. Sur leur première incursion, à la 11e minute, ils ont failli ouvrir le score. Modric a trop décroisé sa tête. Ils l’ont fait cinq minutes plus tard. À la suite d’un corner tiré par Toni Kroos, Sergio Ramos a pris le dessus sur quatre (!!) joueurs de l’Atlético pour servir Casemiro, tout seul dans la surface. Le Brésilien a marqué d’une reprise acrobatique (16e). Vinicius a mis le feu et les Colchoneros ont alors multiplié les petites fautes pour tenter de casser le rythme.

Les Matelassiers ont finalement égalisé contre le cours du jeu. Servi à la limite du hors-jeu – tellement limite que le VAR a dû intervenir pour accorder le but -, Antoine Griezmann a trompé Thibaut Courtois en plaçant le ballon entre ses jambes (25e). Le Real a immédiatement remis la pression sur l’Atlético et repris l’avantage à la suite d’un penalty discutable. Sergio Ramos a tiré trop fort pour Jan Oblak, qui avait plongé du bon côté (43e). Les Madrilènes ont passé la deuxième période en mode gestion, avec le pied sur le ballon. Alvaro Morata a cru égaliser (54e) mais son but a été refusé après intervention du VAR, la troisième de la rencontre. Frustrés, les joueurs de Diego Simeone ont multiplié les fautes. Sans se procurer la moindre occasion. Ils ont encaissé un troisième but, inscrit par Gareth Bale (74e), et ont terminé à dix après l’expulsion de Thomas Partey (80e).

1

L’Atlético de Madrid concède sa première défaite de la saison à domicile en Liga.

Le fait : le VAR, acteur omniprésent du match

Le VAR a été sollicité trois fois pendant la rencontre. Toutes ses interventions n’ont pas été judicieuses. S’il a eu raison d’accorder le but de Griezmann parti à la limite du hors-jeu à la suite d’un duel entre Correa et Vinicius, qui a explosé à l’impact, et de refuser le but de Morata, légèrement hors-jeu, il n’aurait pas dû accorer le penalty : Gimenez fait faute sur Vinicius en dehors de la surface.

Le joueur : Casemiro, le milieu à tout faire

Agressif, infatigable à la récupération, disponible et à l’aise avec ses pieds, comme il le montre sur l’ouverture du score, le Brésilien a mis sa panoplie d’homme à tout faire pour le derby madrilène. Si ses coéquipiers au milieu – Modric et Kroos – prennent habituellement toute la lumière, Casemiro les a effacés dans un des matches les plus importants de la saison.

 

Auteur: lequipe.fr

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Linkedin
  • Pinterest

This div height required for enabling the sticky sidebar