Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views :
Home / A LA UNE / Me Wade à ses partisans: « Brûlez 50 à 70% des bureaux de vote pour empêcher la présidentielle »

Me Wade à ses partisans: « Brûlez 50 à 70% des bureaux de vote pour empêcher la présidentielle »

/
/
30 Views
img

Me Abdoulaye Wade a réitéré hier son désir en réunion de la réunion du Comité directeur du Pds, de s’opposer à la tenue de l’élection. Qui, pour le pape du Sopi, est déjà gagnée d’avance par le président sortant Macky Sall. « Si les choses continuent ainsi, Macky Sall sera réélu, avec le taux qu’il a voulu, 55% », a revelé l’ancien président, entouré de ses principaux lieutenants dont Oumar Sarr, Amadou Sall et du député Serigne Cheikh Bara Dolli.

« Nous Pds, nous avons dit qu’on ne nous a pas associés, il ( Macky Sall) a violé les règles du code électoral, donc nous on ne participe pas à cette élection. Nous avons décidé de nous attaquer aux bureaux de vote pour qu’il n’y ait pas d’élection », a –t-il ajouté, selon propos repris par le quotidien « Le Témoin ».

Poursuivant, l’ancien président estime que « si 50 à 70% des bureaux de vote sont brûlés », le régime en place sera obligé de recommencer l’élection, dans d’autres conditions. « Il faut aller prendre vos procès-verbaux et listes d’électeurs dans les bureaux de vote et brûler publiquement, il ne faut même pas toucher aux bulletins des candidats », lance-t-il.

S’agissant de la question des cartes d’électeur et d’identité qui a suscité beaucoup de bruit ces temps-ci, le pape du Sopi est revenu sur sa déclaration. Il a donné comme nouvelle instruction à ses militants, de garder leur pièce, mais en allant partout dans le pays pour perturber la tenue de la présidentielle du 24 février. « Ne brûlez pas vos cartes parce que je n’ai pas assisté à la transformation par laquelle la carte est maintenant devenue une biométrique de la Cedeao », ajoute-t-il.

Dans la foulée, le patron du Pds annonce une tournée nationale pour s’sensibiliser les populations. « D’ici le 23 février, annonce-t-il, nous allons organiser les marches, des sit-in, des meetings et je dis à la population de ne pas voter parce que le problème c’est que les gens sont tellement furieux contre Macky Sall qu’ils veulent aller voter pour le sanctionner. Mais, c’est ce que je vous ai dit, personne ne peut l’empêcher de gagner les élections. Si les gens veulent faire pour le sanctionner, à mon avis, ce n’est pas la bonne voie ».

leral

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Linkedin
  • Pinterest

This div height required for enabling the sticky sidebar